#14 OĂą sont les stars d’Hollywood LGB ?

Cette annĂ©e, comme chaque annĂ©e, les quatre laurĂ©ats et laurĂ©ates dans la catĂ©gorie acteur·rice Ă©taient hĂ©tĂ©ros. Seules deux actrices queers, Jodie Foster et Ellen Page, ont Ă©tĂ© nommĂ©es ou laurĂ©ates ces 15 dernières annĂ©es mais elles l’ont Ă©tĂ© avant leur coming-out… Alors, faut-il y voir une tendance ?

Ce qui est particulièrement enrageant, c’est que les acteurs et actrices hétéros gagnent des trophées en jouant les queers, comme trois de nos lauréats de cette année : Rami Malek, Mahershala Ali et Olivia Colman. Notre discrimination est un bon sujet de drame, notre volonté de nous battre un bon sujet de biopic, mais nos acteurs et actrices, en revanche, sont priées de rester à leur place : loin des grands rôles.

Mais aussi : The Other Two, Skam et Billy Porter

Lire la suite
#13 De la sexualité de Karl Lagerfeld

Il faut reconnaitre une chose Ă  Karl Lagerfeld : son honnĂŞtetĂ© sur sa vie romantique et sexuelle. Il n’a jamais eu de relation sexuelle avec son partenaire, le fascinant Jacques de Bascher. Cela fait de lui la personne asexuelle la plus connue au monde, mĂŞme si je ne pense pas qu’il se soit jamais identifiĂ© ainsi.

Qu’en est-il dans la fiction ?

Aussi : The Normal Heart et Jussie Smollett

Lire la suite
#12 Comédies françaises et Ligue du LOL : même combat

Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu, Nicky Larson ou All inclusive. Trois films en ce moment au cinéma. Les trois seules comédies grand public françaises sorties depuis le début de l’année. Trois films homophobes

Le timing est ironique. La semaine dernière, nous découvrions, effaré·es, La Ligue du LOL et l’ampleur de ses “blagues”, puis ce fut les révélations sur les groupes “Radio Bière Foot” du HuffPost et “Les darons” de Vice. Grâce aux témoignages courageux de certaines victimes, le sujet des dangers de l’entre-soi s’est imposé comme jamais sur le devant de scène. Celui de l’humour aussi.

Mais aussi : One day at a time et Ellen Page

Lire la suite
#8 Parlons meurtres, serial killers et ex énervés

J’entends souvent dire qu’il n’y a plus de problèmes de reprĂ©sentation des personnes LGBT+ dans la pop culture puisque que toutes les sĂ©ries ont dĂ©sormais leur personnage lesbien, bi ou gay. C’est bien Ă©videmment faux. Il ne faut pas s’intĂ©resser qu’Ă  la quantitĂ© (on est encore loin du compte) mais aussi Ă  la qualitĂ©.
Il ne s’agit pas juste d’être visibles dans les médias, il s’agit d’être visibles tel·les que nous sommes, il s’agit d’être représenté·es avec justesse et justice, il s’agit de permettre aux hétéro de nous comprendre. C’est exactement ce que Ryan Murphy (Nip/Tuck, Glee, Pose, American Horror Story) a fait avec sa série American Crime Story.

Mais aussi : D.E.B.S, Looking et Lily Tomlin

Lire la suite
#7 On peut parler de la queeritude des looks aux Golden Globes ?

Les Golden Globes sont de loin ma cérémonie préférée.
L’an dernier, c’était aux Golden Globes que les femmes d’Hollywood avaient montré leur solidarité face à #MeToo en portant des robes noires et en dévoilant l’initiative Time’s Up. Cette année, il y avait espoir que la cérémonie soit celle de la révolution queer. Raté.

Mais aussi : Comédie Love, A Very English Scandal, Indya Moore

Lire la suite